Un mot sur « le dernier fossoyeur »

Un mot sur « le dernier fossoyeur »

La vie d’une nouvelle commence bien avant sa publication, c’est notamment le cas du Dernier fossoyeur… Dans cet article, je vais vous parler de son intrigue certes, mais surtout de sa genèse, de son carnet de route !

Le dernier fossoyeur est une nouvelle post-apocalyptique, mais réaliste. Ici, au contraire de Mutation, pas de monstres, mais des événements probables. Voici un petit résumé pour vous donner un aperçu :

Alors que l’apocalypse a asséché la Terre, un homme s’est donné une mission : veiller sur les morts. Une rencontre va bouleverser une deuxième fois sa vie…

C’est un récit que j’ai écrit il y a plusieurs mois, initialement pour l’appel à textes « Sombres Tombeaux » de la collection du fou où elle a été refusée. Je l’ai par la suite envoyée à plusieurs éditeurs et revues qui ne m’ont pas donné de réponse ou bien très approximatives : « on aime, mais on réfléchit ».

J’ai ensuite voulu lui donner vie via Wattpad et Scribay où elle fut en ligne pendant plusieurs mois. Les avis des lecteurs ont su me redonner l’envie de retenter ma chance auprès d’éditeurs.

Ainsi début mars, Le dernier fossoyeur fut envoyé aux éditions Walrus et aux éditions Realities Inc pour une anthologie athématique. L’éditeur Walrus va ouvrir prochainement un Labo sur la nouvelle SFFF via un site web. Pour moi, Le dernier fossoyeur collait parfaitement au niveau de son style particulier que l’un de mes lecteurs a nommé « poético-morbide« . Au delà de l’intrigue, j’ai voulu faire parler le style, écrire quelque chose de sensible, de fort et puissant. Ecrit initialement pour un autre appel à textes, ce texte ne trouvait pas sa maison. Et là, une semaine après mon envoi aux éditions Walrus réponse positive ! A la clef, une publication sur le Labo, je garde mes droits et une rémunération de 10 euros. Je n’ai pas encore signé, mais j’ai déjà hâte de travailler sur cette nouvelle avec l’un des éditeurs de la maison !

>>> En savoir plus sur le Labo Walrus

En bonus, parce que j’ai le goût du visuel, je vous propose une sélection d’images qui vous donnera une idée de l’ambiance de la nouvelle !

5 réactions au sujet de « Un mot sur « le dernier fossoyeur » »

    1. Oui, très ! Je suis contente de son cheminement.
      J’ai un projet en réflexion pour une publication papier.
      C’est qu’elle a encore du chemin à faire !
      Merci pour ton commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *