Conseil lecture politico-policier : « Une filliation indésirable »

Rien ne me prédestinait à lire un roman politico-policier sur la Belgique. Au premier abord, le résumé ne m’attirait pas plus que ça. Et pourtant, après avoir lu une nouvelle de Julien Dregor et reçu une proposition de service de presse, j’ai voulu tenter l’expérience. J’apprécie sortir des sentiers battus, c’était l’occasion !

Le résumé

Il y a 20 ans, dix paras belges sont violemment assassinés au Rwanda…
Il y a 15 ans, deux fillettes sont retrouvées mortes dans le jardin du monstre de Charleroi…
Aujourd’hui, les libéraux francophones s’allient à trois partis flamands pour former une coalition de centre droite… 

La vie n’aurait pu se montrer plus cruelle envers Henning Müller. Suite aux restructurations dans le monde de la presse écrite, il se retrouve sans emploi et c’est sa vie de couple qui en payera le prix fort. Comme si cela ne suffisait pas, il doit en outre faire face au meurtre de son plus vieil ami. Un ami très cher, mais avec qui il a peu à peu perdu le contact. Rongé par le remords, il va entamer une enquête qui le mènera à la découverte de Liège et de sa région, ainsi que dans les coulisses de la politique fédérale belge.

Un voyage intérieur en Belgique

J’ai donc reçu ce livre dans ma boîte aux lettres, accompagné de chocolats ! Le voyage vers la Belgique pouvait commencer ! Et quel voyage ! J’ai appris énormément de choses de manière très agréable ! J’ai pris plaisir à découvrir le fonctionnement politique de la Belgique que je ne connaissais pas du tout. Plus largement, j’ai redécouvert sous un autre œil l’actualité de 2014. Je reste très agréablement surprise par cette histoire !

Des personnages vrais

J’ai beaucoup aimé les personnages. J’ai cru en eux, j’ai cru à cette histoire pourtant fictive, que ce soit leur enquête ou leur relation qui évolue très naturellement tout au long du récit. Si la fin de cette lecture m’a fait monter les larmes aux yeux, c’est bien grâce à Henning et Marie qui ont réussi justement à me toucher.

Un style efficace

Malgré quelques petits problèmes de syntaxe que je peux compter sur les doigts d’une main, le style est vraiment efficace. Les descriptions permettent vraiment de visualiser les scènes, mais surtout de mieux comprendre les personnages. En effet, elles révèlent la personnalité des individus implicitement. Les explications politiques sont amenées en subtilité et on apprend beaucoup de choses en même temps que le héros de l’histoire, ce qui permet une bonne digestion des informations !

Quand tout se tient

Quand j’ai lu la quatrième de couverture, mes sourcils ont dû se froncer. Comment une rivalité ethnique au Rwanda, le meurtre d’enfants en Belgique et une affaire de filiation indésirable pouvaient être liés ? Jusqu’au bout du livre le mystère n’était pas résolu et j’ai adoré cette fin logique qui permet de tout comprendre. Finalement elle semble évidente et le plaisir de lecture est à son apogée !


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *